Une banque centrale devrait-elle prendre en charge l’émission de monnaie électronique, un passif électronique voué à circuler dans l’économie? Nous analysons la manière dont la technologie sur laquelle repose cette monnaie vient modifier les avantages et les inconvénients respectifs, d’une part, de son émission par une autorité publique et par une entité privée et, d’autre part, de la monnaie électronique et du passif existant de la banque centrale (billets de banque et réserves, par exemple). Ces avantages et inconvénients dépendent des facteurs suivants : i) les caractéristiques technologiques du système de monnaie électronique (jetons ou comptes; système centralisé ou décentralisé); ii) l’amélioration possible de la mise en oeuvre et de la transmission de la politique monétaire; iii) les risques d’atteinte à la sécurité et à la vie privée que posent les cyberattaques; et iv) les répercussions incertaines sur l’efficience des banques et la stabilité financière. La prise en main des problèmes de concurrence dans le secteur bancaire est l’argument qui plaide le plus en faveur de l’émission de monnaie électronique par les banques centrales.