Loan Insurance, Market Liquidity, and Lending Standards

Disponible en format(s) : PDF

Dernière mise à jour : août 2020

Nous examinons les contrats d’assurance contre le défaut de paiement – soit le transfert du risque de crédit au moment de l’octroi des prêts – dans un modèle où les prêteurs peuvent sélectionner les emprunteurs, obtenir de l’information sur la qualité des prêts au fil du temps et céder les prêts. Certains prêteurs dont l’aptitude à sélectionner les emprunteurs n’est pas très bonne souscrivent une assurance, profitant ainsi d’une meilleure liquidité des prêts assurés sur le marché secondaire tout en renonçant à la possibilité d’exploiter les informations futures sur la qualité des prêts. L’assurance améliore aussi la qualité des prêts non assurés qui seront négociés, mais abaisse les critères d’octroi des prêts. Nous déduisons des implications vérifiables au sujet des contrats d’assurance contre le défaut de paiement. Puisque les prêteurs n’internalisent pas les effets positifs de ces contrats sur la liquidité des prêts dans le marché secondaire, la couverture d’assurance est insuffisante : elle devrait donc être subventionnée. Les résultats de notre étude permettent d’éclairer la conception des garanties hypothécaires subventionnées par l’État.