La courbe de Phillips au Canada : un examen de quelques hypothèses

Disponible en format(s) : PDF

La présente étude, qui s'inspire de diverses recherches effectuées sur la dynamique des prix au Canada, examine certaines hypothèses susceptibles d'expliquer la piètre qualité des prévisions réalisées récemment à l'aide de la courbe de Phillips traditionnelle. Parmi les explications du problème de sous-estimation de l'inflation que nous considérons, l'hypothèse que le processus de formation des attentes d'inflation a changé au cours des dernières années est celle qui ressort le plus de nos conclusions. Les modifications des attentes ont, selon toute vraisemblance, été influencées par l'évolution de la politique monétaire. Pour tenir compte de cet élément, nous estimons la courbe de Phillips en y incluant quatre régimes autorégressifs déterminés à partir des résultats d'un modèle de Markov à changement de régime. La courbe de Phillips dotée de changements de régime permet de réaliser depuis 1991 des prévisions précises de l'inflation.