The Benefits of Low Inflation: Taking Stock

Disponible en format(s) : PDF

L'auteur examine les recherches empiriques consacrées aux avantages d'un bas niveau d'inflation, en particulier les études menées depuis 1990, en faisant appel à la grille d'analyse retenue dans la section qui traitait de ces avantages dans le Rapport annuel du gouverneur de la Banque du Canada pour l'année 1990. Dans ce document, les coûts de l'inflation, partant, les avantages de la stabilité des prix, étaient regroupés sous quatre thèmes : l'inflation crée de l'incertitude au sujet de l'avenir; se protéger contre elle comporte des coûts; elle est source d'iniquité; composer avec elle ne règle rien.

Les parties du rapport technique consacrées à chacun de ces thèmes s'ouvrent sur une brève synthèse des points soulevés dans le Rapport annuel pour 1990. L'auteur examine les travaux empiriques, y compris ceux qui font un survol de la littérature, afin de bien situer le débat. Puis il examine lesquels parmi les avantages d'une faible inflation ont été correctement quantifiés jusqu'ici et passe en revue les progrès accomplis à ce chapitre depuis 1990 et les domaines sur lesquels on aurait intérêt à axer les recherches à l'avenir.

Dans l'ensemble, l'étude empirique de la nature des relations entre l'inflation, l'incertitude entourant celle-ci, la variabilité des prix relatifs et la production a beaucoup progressé depuis 1990. Bien qu'on ne puisse pas parler de consensus sur la foi des résultats obtenus jusqu'à maintenant, il existe des indications, surtout dans les travaux qui tiennent compte de l'interaction entre l'inflation, les encaisses monétaires et le régime fiscal, que les avantages bruts d'une faible inflation sont plus importants que ce que l'on croyait au début des années 90.

Avant de pouvoir tirer une conclusion concernant le choix du taux d'inflation optimal, il faudra attendre de voir si les études qui prêtent des avantages considérables à la stabilité des prix seront corroborées par les recherches ultérieures; les résultats des travaux en cours sur la taille et la persistance des coûts de l'inflation seront également déterminants.