Mme Angela Redish, professeure à l'Université de la Colombie-Britannique, a été retenue pour occuper le poste de conseiller spécial à la Banque du Canada, qui est réservé à un économiste invité. Elle entrera en fonction en août 2000, pour un mandat d'un an.

Le poste de conseiller spécial a été créé dans le but d'obtenir de l'extérieur de la Banque d'autres points de vue concernant la politique monétaire et d'augmenter le bassin d'universitaires et d'économistes du secteur privé possédant une connaissance directe du fonctionnement de l'institution et de son rôle d'autorité monétaire. Mme Redish est la troisième personne à occuper ce poste. Elle succède à M. Daniel Racette, professeur à l'École des Hautes Études Commerciales, qui terminera son mandat à la fin de juillet. Le premier économiste invité à ce titre à la Banque était M. David Laidler, professeur à l'Université Western Ontario.

Mme Redish a obtenu un baccalauréat spécialisé en sciences économiques de l'Université Wilfrid Laurier, en 1974, et une maîtrise de l'Université Western Ontario, en 1975. Après avoir travaillé pendant deux ans en tant que bénévole du Service universitaire canadien outre-mer en Papouasie-Nouvelle-Guinée, elle est retournée étudier à l'Université Western Ontario, qui lui a décerné un doctorat en 1981. Elle enseigne depuis à l'Université de la Colombie-Britannique et est actuellement directrice des études de premier cycle au département d'économie.

Mme Redish s'est spécialisée dans l'histoire économique de la monnaie des pays occidentaux. Elle a publié de nombreux articles sur l'histoire de la monnaie au Canada ainsi qu'un livre, qui devrait paraître prochainement, sur l'utilisation de l'or et de l'argent dans les régimes monétaires (bimétallisme) et sur l'évolution de l'étalon-or en Occident. Elle a pris part à un bon nombre des colloques organisés par la Banque du Canada et la Réserve fédérale américaine.