La Banque du Canada émettra une nouvelle série de billets de banque, à compter de janvier 2001, dans le but de renforcer la sécurité de la monnaie canadienne.

Les billets de la nouvelle série comporteront des éléments de sécurité sophistiqués conçus pour faire échec aux faussaires. Bien qu'elle demeure faible, la contrefaçon de billets de banque canadiens a coûté plus de 4 millions de dollars à la population l'an dernier.

Le lancement de la dernière série remonte à 15 ans. Les progrès technologiques notables réalisés depuis en matière de production de billets permettent aujourd'hui à la Banque du Canada d'intégrer des éléments de sécurité améliorés dans la monnaie de papier. La nouvelle série est lancée à un moment où les copieurs couleur à haute résolution, les imprimantes à jet d'encre et les scanners, tous offerts à prix abordable, augmentent les risques de contrefaçon.

« Grâce aux techniques de pointe, les nouveaux billets canadiens seront encore plus sûrs que les billets actuels. Chaque nouvelle série comporte des éléments de sécurité toujours plus raffinés, qui protègent la population contre la menace de se voir remettre des faux billets », a déclaré le gouverneur de la Banque du Canada, GordonThiessen. « Les Canadiens doivent également savoir qu'ils pourront conserver indéfiniment les billets existants et les utiliser à tout moment dans l'avenir. La série actuelle continuera d'avoir cours légal, même après l'émission des nouveaux billets. »

L'une des grandes améliorations offertes par la nouvelle émission est la présence d'un élément tactile dans les billets, qui permettra aux aveugles et aux handicapés visuels de distinguer beaucoup plus facilement les différentes coupures.

« Le Canada est l'un des premiers pays au monde à intégrer un élément tactile durable dans ses billets de banque, et nous en sommes très fiers », a dit Vangelis Nikias de l'Institut national canadien pour les aveugles. « Lorsque la Banque du Canada a entamé le processus de conception des nouveaux billets, des efforts concertés ont été déployés pour que les vrais besoins des Canadiens aveugles et handicapés visuels soient pris en compte. »

La Banque a consulté des Canadiens et Canadiennes de tout le pays pour s'assurer que la conception graphique des nouveaux billets reflète la culture, l'histoire et les réalisations du Canada. Les résultats de cette vaste consultation ont été pris en considération dans le choix des thèmes illustrés par les nouveaux billets.

Les thèmes des nouveaux billets, approuvés par le ministre des Finances, seront dévoilés en novembre.

La Banque a collaboré avec les institutions financières et les fabricants d'appareils de traitement des billets pour faire en sorte que la nouvelle série n'entraîne pas de changements majeurs en ce qui concerne cet équipement et les installations connexes.

Bien que les images changeront, le format des billets et les couleurs dominantes de chaque coupure resteront les mêmes. L'effigie de la Reine et des premiers ministres illustrant les billets actuels continuera de figurer sur les mêmes coupures, mais les portraits seront renouvelés.

La Banque du Canada profitera du lancement de cette nouvelle série pour intensifier ses programmes d'information et de sensibilisation. Ces programmes visent à renseigner les caissiers, les forces policières et le public sur la monnaie et sur la détection des faux billets.

« L'information du public, et en particulier des travailleurs qui manipulent régulièrement de l'argent, constitue l'un des meilleurs moyens de défense contre la contrefaçon », a souligné Gilbert Marois, directeur adjoint, Information sur la monnaie à la Banque du Canada.

Le billet de 10 $ sera le premier de la nouvelle série à être mis en circulation, en janvier 2001. La série comprendra un billet de 5 $, qui sera lancé plus tard la même année. L'introduction des autres coupures (20 $, 50 $ et 100 $) s'échelonnera sur les deux ou trois prochaines années.

Aucun billet de 1 000 $ ne sera émis. En mai dernier, la Banque du Canada a commencé à retirer cette coupure de la circulation dans le cadre de la lutte du gouvernement fédéral contre le blanchiment de fonds et le crime organisé.