La Banque du Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle abaisse le taux cible du financement à un jour 1 de un quart de point de pourcentage pour le fixer à 4 1/2 %. Elle réduit également de un quart de point de pourcentage les limites de la fourchette opérationnelle pour ce taux, ainsi que le taux officiel d'escompte, qui s'établit maintenant à 4 3/4 %.

Le ralentissement de la croissance économique au Canada, qui s'est amorcé au dernier trimestre de 2000, s'est poursuivi au cours des premiers mois de cette année, en grande partie à cause d'une diminution de la demande de produits canadiens aux États-Unis. Parallèlement, l'élan affiché par la demande intérieure finale au pays est demeuré fondamentalement vigoureux. Dans l'ensemble, le rythme d'expansion de l'économie au premier semestre de l'année est tombé en deçà du taux de croissance de la production potentielle, ce qui a fait apparaître une certaine marge de capacités inutilisées dans l'économie. On s'attend à ce que cette situation exerce des pressions à la baisse sur l'inflation mesurée par l'indice de référence 2, qui devrait passer de plus de 2 % à l'heure actuelle à juste au-dessous de 2 % d'ici la fin de 2001. Le taux de progression de l'IPC global, que le renchérissement de l'énergie a poussé ces derniers temps au delà de la limite supérieure de la fourchette de maîtrise de l'inflation de 1 à 3 % que poursuit la Banque, devrait demeurer au-dessus de 3 % au cours des prochains mois, puis redescendre à environ 2 % avant la fin de l'année.

Dans ce contexte, la baisse de taux annoncée aujourd'hui soutiendra la croissance de la demande globale d'une façon qui cadre avec le maintien de l'inflation à moyen terme près de la cible visée de 2 %.

La Banque croit toujours que le principal risque qui pèse sur les perspectives de l'économie canadienne est la possibilité que le ralentissement de l'activité aux États-Unis dure plus longtemps que prévu. Dans le même temps, vu les augmentations soutenues des cours de l'énergie, la Banque devra être à l'affût de signes indiquant que ces dernières se répercutent de façon plus généralisée sur les prix à la consommation.

Note d'information :

La prochaine date d'annonce au sujet du taux officiel d'escompte est le 17 juillet 2001.
La Mise à jour du Rapport sur la politique monétaire sera publiée le 1er août 2001.