Asset Allocation Using Extreme Value Theory

Disponible en format(s) : PDF

L'auteur examine diverses stratégies de répartition de l'actif à l'aide d'un cadre d'analyse de la valeur exposée au risque dans lequel la mesure du risque est le quantile d'ordre p de la distribution des valeurs extrêmes. Il se penche principalement sur le problème de répartition auquel est confrontée une institution extrêmement réfractaire au risque, telle une banque centrale. L'auteur présente également le portefeuille « optimal », soit celui qui maximise l'excédent de rendement par rapport au taux sûr, par unité de risque.

L'étude propose l'exemple d'un portefeuille de bons du Trésor à 1 an et d'obligations coupon zéro à 5 ans réparti selon différentes mesures du risque : duration, quantile de la distribution normale, quantile de la distribution empirique et quantile de la distribution des valeurs extrêmes. L'auteur décrit une procédure d'approximation pour la répartition de N actifs. Un exemple fondé sur la répartition de huit obligations et bons du Trésor du Canada (couvrant l'ensemble de la structure des taux d'intérêt en place au Canada) illustre l'application de cette procédure.

L'auteur examine les implications des résultats pour la répartition optimale du capital lorsque des tensions s'exercent sur le marché. Il aborde également certaines questions pratiques soulevées par les résultats (p. ex. celle de savoir quels investisseurs devraient se fonder sur la théorie des valeurs extrêmes pour déterminer la composition de leur portefeuille).