Lors de la livraison d’avril du Rapport sur la politique monétaire, il ressortait clairement qu’une solide reprise économique était en cours au Canada. La Banque a par conséquent entrepris de réduire la forte détente monétaire en place.

Durant les trois derniers mois, l’économie canadienne a continué de croître à un rythme vigoureux. Les dépenses au titre du logement et des biens de consommation durables ont été beaucoup plus fortes que prévu. Les investissements fixes des entreprises ne semblent plus freiner l’expansion de l’activité, et on commence à observer les signes d’une relance des investissements en machines et matériel. Chez les principaux partenaires commerciaux du Canada, la croissance a été pour l’essentiel conforme aux projections.