Nominal Rigidity, Desired Markup Variations, and Real Exchange Rate Persistence

Disponible en format(s) : PDF

Dans cette étude, l'auteur développe et estime un modèle d'équilibre général à prix rigides, qui explique la persistance du taux de change réel. L'élément clé du modèle est le fait que le taux de marge désiré de la firme dépend de son prix relatif. Les variations du taux de marge désiré amplifient la rigidité nominale résultant des frictions imposées de manière exogène dans le marchés des biens. Le modèle est estimé par la méthode de maximum de vraisemblance en utilisant des données canadiennes et américaines. Le modèle estimé reproduit avec succès le comportement du taux de change réel du dollar canadien par rapport au dollar américain. En particulier, le modèle génère autant de persistance que celle qu'on observe dans la série du taux de change réel. Ce résultat est d'autant plus important qu'il est obtenu avec une durée plausible des contrats de prix et une convexité modérée de la fonction de demande.

Publication :

Journal of International Economics (0022-1996)
Mai 2005, vol. 66, no 1, p. 49-74