Dans cette étude, l'auteur présente les résultats empiriques qu'il obtient de l'examen du comportement qu'affichent différentes variables économiques, notamment le salaire réel, après un choc technologique. Il reprend le modèle bivarié de Galí (1999) et compare les sentiers de réponse dynamique et les corrélations conditionnelles obtenus aux résultats provenant d'un modèle vectoriel à correction d'erreurs identifié à l'aide de la procédure de King, Plosser, Stock et Watson (1991). L'auteur utilise la méthode « bootstrap après bootstrap » de Kilian (1998) dans le calcul des intervalles de confiance. Ses résultats empiriques donnent à penser que les modèles de cycle réel ne peuvent être invalidés sur la base de leurs prédictions conditionnelles du marché du travail en faveur de celles d'autres modèles.