La Banque du Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle maintient le taux cible du financement à un jour à 2 1/2 %. La fourchette opérationnelle pour ce taux est inchangée, et le taux officiel d'escompte demeure à 2 3/4 %.

Les données parues depuis le 1er mars, date de la plus récente annonce de la Banque concernant le taux directeur, indiquent que l'évolution des économies canadienne et mondiale est généralement conforme aux attentes. On observe de plus en plus de signes témoignant de l'ajustement de l'économie canadienne aux changements en cours sur la scène internationale. Les prévisions de la Banque relatives à l'activité au pays d'ici la fin de 2006 demeurent essentiellement les mêmes que celles présentées dans la Mise à jour de janvier du Rapport sur la politique monétaire. On estime toujours que la croissance cette année et l'an prochain proviendra principalement du dynamisme de la demande intérieure. Dans ce contexte, la Banque a décidé de laisser inchangé le taux cible du financement à un jour.

À mesure que l'économie retournera à son plein potentiel au second semestre de 2006, l'inflation mesurée par l'indice de référence devrait remonter, pour atteindre le taux cible de 2 % vers la fin de la même année. À la lumière de cette projection, une réduction du degré de détente monétaire sera requise au fil du temps.

Ce scénario est entaché de risques, aussi bien à la hausse qu'à la baisse, qui demeurent en grande partie liés aux changements en cours sur la scène mondiale, aux modifications des prix relatifs qui les accompagnent et à l'ajustement de l'économie canadienne. On trouvera un exposé détaillé des prévisions de la Banque relativement à la production et à l'inflation, ainsi qu'une analyse des risques et incertitudes qui y sont associés, dans le Rapport sur la politique monétaire qui paraîtra le 14 avril 2005.

Note d'information :
La prochaine date d'établissement du taux cible du financement à un jour par la Banque du Canada est le 25 mai 2005.