Do Exchange Rates Affect the Capital-Labour Ratio? Panel Evidence from Canadian Manufacturing Industries

Disponible en format(s) : PDF

En utilisant des données sectorielles sur les industries manufacturières du Canada pour la période de 1981 à 1997, les auteurs obtiennent des résultats empiriques qui montrent la présence d'une relation négative entre le ratio capital/travail et le coût d'usage du capital par rapport au coût du travail. Une hausse de 10 % du coût d'usage des machines et du matériel (MM) comparativement au coût du travail entraîne une diminution de 3,3 % du ratio MM/travail à long terme. En supposant que les variations du taux de change sont pleinement transmises aux prix des machines et du matériel importés, une dépréciation permanente de 10 % du taux de change a comme effet maximal une augmentation de 5,2 % du coût d'usage des machines et du matériel, et une baisse de 1,7 % du ratio MM/travail. Ce résultat implique que la croissance cumulative du ratio MM/travail aurait été de 2,3 points de pourcentage plus élevée durant la période de 1991 à 1997, n'eût été la dépréciation du dollar canadien. Cet écart peut sembler considérable; cependant, comme les machines et le matériel représentent approximativement un tiers du capital total, et le capital, environ un tiers également de la production nominale, l'effet sur la productivité du travail est limité, selon un cadre simple de comptabilité de la croissance.

Publication :

Applied Economics (0003-6846)
2010, vol. 42, no 20, p. 2519-2535