Lines of Credit and Consumption Smoothing: The Choice between Credit Cards and Home Equity Lines of Credit

Disponible en format(s) : PDF

Postulant que les consommateurs recourent aux lignes de crédit pour lisser leur consommation au fil du temps et des circonstances, l'auteur modélise les conditions qui les amènent à emprunter à l'aide d'une carte de crédit ou d'une marge de crédit garantie par l'avoir propre foncier. La souplesse des plans de remboursement dont sont assorties les lignes de crédit incite les consommateurs peu enclins au risque et ayant un taux d'actualisation assez élevé à s'en servir comme tampon et à ne pas s'assurer contre certains risques, même s'ils ont accès à un marché de l'assurance complet et concurrentiel. Une fois mis en balance les coûts associés aux marges de crédit garanties par l'avoir foncier (coûts de défaillance plus élevés et frais fixes initiaux) et les avantages qu'elles offrent (taux d'intérêt plus faible et déductibilité des paiements d'intérêts), l'auteur montre qu'en deçà d'un certain seuil d'emprunt potentiel, les ménages préfèrent s'en tenir à leur carte de crédit. Passé ce seuil, ces derniers choisissent de transférer à leur marge de crédit tous leurs emprunts sur carte de crédit. Cependant, puisque le risque de défaillance — et donc le risque de perdre l'avoir foncier — augmente avec le montant de dette accumulé sur la marge de crédit, il existe également un plafond au niveau d'emprunt potentiel sur la marge de crédit, ce qui empêchera le regroupement de la totalité des dettes.