L'auteur étudie un modèle d'équilibre général où des agents hétérogènes sont soumis à des contraintes de crédit et à un risque de production idiosyncrasique non assurable. S'attachant à l'effet de ces frictions sur les investissements des entrepreneurs, il décrit l'arbitrage entre risque de production et épargne de précaution auquel sont confrontés ces derniers. Contrairement aux conclusions d'autres travaux, les résultats de l'étude indiquent que, lorsque les sources de revenu des entrepreneurs sont peu diversifiées et que le risque de production se rapporte à la totalité des extrants, il est moins probable que le niveau d'accumulation du capital parmi les entrepreneurs de l'économie modélisée s'avère insuffisant, ceux-ci étant fortement incités à épargner par précaution. Qui plus est, l'effet de ces frictions sur les investissements des entrepreneurs entraîne dans le secteur des entreprises une suraccumulation du capital supérieure à celle qui ressort des modèles de Bewley où le risque de variation du revenu de travail n'est pas assurable.

Publication :

Journal of Economic Dynamics and Control (0165-1889)
Novembre 2006, vol. 30, no 11, p. 2167-2190