Are Currency Crises Low-State Equilibria? An Empirical, Three-Interest-Rate Model

Disponible en format(s) : PDF

Si l'on pose pour hypothèse que la dynamique macroéconomique est déterminée par des fluctuations partiellement aléatoires entre deux équilibres, le « bon » et le « mauvais », il est alors possible d'interpréter les crises de change (ou les récessions) comme le passage du bon au mauvais équilibre. Les auteurs formulent un modèle dynamique IS-AS (pour Investment-Savings et Aggregate Supply), trouvent sa solution analytique et examinent numériquement ses propriétés de statique comparative. Ils estiment le modèle par la méthode du maximum de vraisemblance au moyen de données relatives à l'Argentine, au Canada et à la Turquie. Comme leurs résultats ne confirment nullement que l'existence d'équilibres multiples est à l'origine des fluctuations, les auteurs émettent des doutes sur la validité des modèles de crise de change de troisième génération.

Publication :

Journal of Policy Modeling (0161-8938)
Mai-juin 2007, vol. 29, no 3, p. 489-504