La Banque du Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle relève le taux cible du financement à un jour de un quart de point de pourcentage pour le porter à 4 %. Elle augmente également de un quart de point les limites de la fourchette opérationnelle pour ce taux, ainsi que le taux officiel d'escompte, qui passe à 4 1/4 %.

L'économie mondiale progresse à un rythme vigoureux, affichant un dynamisme légèrement plus grand que prévu. Cet essor et le renchérissement de nombreux produits de base qui l'accompagne, conjugués à la vive demande intérieure au Canada, ont permis à l'économie du pays d'enregistrer un taux d'expansion robuste et conforme aux perspectives exposées par la Banque dans la Mise à jour de janvier du Rapport sur la politique monétaire. Parallèlement, la concurrence mondiale et l'appréciation passée du dollar canadien continuent de poser des défis à plusieurs secteurs. Tout bien considéré, la Banque estime que l'économie canadienne fonctionne à un niveau égal ou tout juste supérieur à sa capacité de production. Les cours élevés de l'énergie ont maintenu le taux d'augmentation de l'IPC global au Canada un peu au-dessus de la cible de 2 % visée par la Banque. Toutefois, l'inflation mesurée par l'indice de référence est restée en deçà de 2 %, en raison des pressions à la baisse persistantes exercées par les prix des biens de consommation importés. Dans ces circonstances, la Banque a décidé de majorer le taux cible du financement à un jour.

Pour l'avenir, la Banque prévoit que l'économie canadienne progressera de 3,1 % en 2006, de 3,0 % en 2007 et de 2,9 % en 2008. Le taux d'accroissement de l'IPC global devrait avoisiner 2 %, en moyenne, en 2007 et en 2008 (exclusion faite de l'effet de tout changement apporté à la TPS). La Banque juge que les risques entourant sa projection sont relativement équilibrés, les risques à la baisse devenant légèrement prépondérants durant la période considérée.

À la lumière de ces perspectives, la Banque estime qu'elle pourrait devoir relever encore quelque peu le taux directeur afin de maintenir l'équilibre entre l'offre et la demande globales et de garder l'inflation au taux cible à moyen terme. Elle suivra de près l'évolution de l'économie canadienne en tenant compte de la hausse cumulative du taux directeur depuis septembre dernier. La prochaine livraison du Rapport sur la politique monétaire, qui paraîtra le 27 avril 2006, contiendra une analyse complète de l'évolution et des tendances de l'économie ainsi que des risques s'y rattachant.

Note d'information :

La prochaine date d'établissement du taux cible du financement à un jour par la Banque du Canada est le 24 mai 2006.