LVTS, the Overnight Market, and Monetary Policy

Disponible en format(s) : PDF

Les incidents d'ordre opérationnel qui surviennent au sein du Système de transfert de paiements de grande valeur (STPGV) perturbent presque toujours le flux régulier des paiements. L'auteure étudie le lien entre les flux de paiement et le taux du financement à un jour. Elle s'intéresse particulièrement à la façon dont les frictions du système de paiement influent sur ce taux. Les frictions naissent du fait que les participants au STPGV ne disposent pas d'une information complète sur leurs propres paiements ni ceux de leurs homologues. Cette incertitude diminue à mesure qu'approche le règlement final, à la fin de la journée. Les participants ont toutefois la possibilité d'emprunter plus tôt dans la journée, sur le marché à un jour, pour éviter d'être en défaut lors du règlement final. L'auteure établit un cadre général qui décrit l'incidence que les flux de paiement et les frictions du système de paiement ont sur le taux du financement à un jour, puis teste empiriquement les implications de son modèle. Elle constate que les flux de paiement du STPGV sont une source importante de pression sur le taux du financement à un jour.