Ces cinq dernières années, les cours réels des produits de base énergétiques et non énergétiques se sont orientés nettement à la hausse. Ces mouvements des prix relatifs ont eu une incidence importante sur l'inflation et l'activité économique au Canada comme dans le reste du monde. La Chine a été la principale responsable de l'augmentation de la demande enregistrée pour le pétrole et pour de nombreux métaux communs pendant cette période. La croissance rapide de l'économie chinoise a fait grimper le niveau de la demande mondiale et a exercé, par ricochet, une pression haussière sur les prix des produits de base. Depuis quelques années, cet effet se trouve davantage accentué par l'intensification de l'emploi des ressources naturelles dans les productions chinoises. Les auteures examinent les facteurs déterminants de la demande de matières premières dans les pays émergents d'Asie et évaluent l'impact de la montée en puissance de ces pays sur les cours réels du pétrole et des métaux communs mesurés par l'indice des prix des produits de base de la Banque du Canada. Elles estiment deux modèles à équation unique, l'un pour l'indice des prix du pétrole et l'autre pour l'indice des prix des métaux communs. Elles appliquent aux cours du pétrole une approche fondée sur la détermination de ruptures structurelles, mais formalisent les prix des métaux à l'aide d'un modèle à correction d'erreurs. Dans les deux cas, des éléments probants indiquent que si les prix du pétrole et des métaux ont évolué historiquement en fonction du cycle économique des pays développés, ce lien s'est rompu au milieu de l'année 1997. Depuis lors, l'activité industrielle des économies émergentes d'Asie paraît jouer un rôle plus central dans les variations des cours pétroliers. Bien que les fluctuations des prix des métaux s'arriment elles aussi de plus en plus à l'activité industrielle des pays émergents d'Asie, il se peut que l'intensification de l'utilisation des métaux dans la production ait eu, en comparaison, une plus grande influence sur la hausse des prix de ces dernières années.