Plus de sept mois après le début des turbulences sur les marchés financiers, les décideurs publics et les opérateurs entrent dans une phase nouvelle, où les lacunes du système actuel sont mieux comprises et où des améliorations commencent à se produire, a déclaré aujourd'hui le gouverneur de la Banque du Canada, M. Mark Carney, dans un discours prononcé devant la Chambre de commerce de Toronto.

Le gouverneur Carney a abordé trois des principaux facteurs ayant contribué à la turbulence des marchés : la liquidité, les lacunes en matière de transparence et de divulgation d'information, et des motivations incompatibles ayant encouragé la prise de risques excessifs. Les bouleversements récents ont mis au jour des lacunes importantes et généralisées qui doivent être comblées de manière prompte, complète et crédible, a affirmé le gouverneur.

M. Carney a décrit certaines des mesures prises en réaction à ces facteurs. Premièrement, les autorités de nombreux pays s'affairent à consolider et à moderniser au besoin leurs mécanismes d'octroi de liquidités. Comme elle l'a annoncé plus tôt cette semaine, la Banque du Canada s'engage à fournir des liquidités dans le cadre de mesures coordonnées avec d'autres grandes banques centrales. Elle compte également élargir la liste des titres qu'elle acceptera en garantie pour les besoins des opérations de pension sur le marché, et elle accueille favorablement la proposition du gouvernement fédéral de modifier la Loi sur la Banque du Canada de façon à moderniser les pouvoirs réglementaires de l'institution et lui permettre ainsi de mieux soutenir la stabilité du système financier.

Le gouverneur a noté que les autorités de par le monde encouragent les institutions financières à communiquer sans délai toute l'information pertinente concernant la valeur de leurs produits structurés. À cet égard, il a mis en lumière certains problèmes d'interprétation liés à la méthode de la comptabilité à la juste valeur. De plus, a-t-il ajouté, des signes montrent que les participants au marché tirent les leçons appropriées, s'efforcent d'avoir des motivations plus compatibles et modifient leur comportement.

En conclusion, le gouverneur Carney a fait remarquer que cette période d'agitation souligne l'importance d'une politique monétaire saine. « En cette période de grande incertitude, il est plus important que jamais que la politique monétaire joue un rôle stabilisateur. D'où la nécessité de maintenir l'inflation à un niveau bas, stable et prévisible. Cela signifie que la Banque continuera de surveiller les tendances de l'économie réelle et leurs répercussions sur l'inflation », a-t-il déclaré.