La Banque du Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle maintient le taux cible du financement à un jour à 3 %. La fourchette opérationnelle pour ce taux est inchangée, et le taux officiel d'escompte demeure à 3 1/4 %.

Depuis la parution du Rapport sur la politique monétaire d'avril, l'évolution de la situation économique a concordé généralement avec les attentes. Toutefois, la résultante des risques entourant la projection de la Banque publiée en avril au sujet de l'inflation au Canada s'est inscrite légèrement en hausse. Bien que la composition de la croissance aux États-Unis ne favorise pas la demande de biens et de services canadiens, dans l'ensemble l'expansion à l'échelle mondiale est plus vigoureuse et les prix des matières premières beaucoup plus élevés que prévu. Parallèlement, bon nombre des risques à la baisse liés à l'inflation dont on a fait état dans la livraison d'avril du Rapport se sont atténués, tandis que les conditions du crédit ont évolué conformément aux attentes. Le risque que la croissance potentielle soit plus faible qu'escompté persiste.

Compte tenu du recul du PIB au premier trimestre, on estime que l'économie canadienne affiche maintenant une offre excédentaire, qui devrait augmenter au cours de l'année. Tout comme dans le Rapport d'avril, la Banque s'attend encore à ce que la croissance reprenne cette année et s'accélère en 2009, en partie grâce au raffermissement de la demande américaine et à la détente monétaire au Canada.

Si les prix de l'énergie demeurent à leurs niveaux actuels, l'inflation mesurée par l'IPC global se hissera au-dessus de 3 % plus tard cette année. Cependant, vu la présence de capacités excédentaires dans l'économie canadienne, l'inflation mesurée par l'indice de référence devrait rester sous les 2 % jusqu'à la fin de 2009. Le taux d'accroissement de l'IPC global et celui de l'indice de référence devraient converger vers 2 % en 2010 à mesure que l'équilibre se rétablira au sein de l'économie.

Dans ce contexte, la Banque juge maintenant que le degré de détente monétaire en place est approprié pour restaurer l'équilibre entre l'offre et la demande globales et atteindre la cible d'inflation de 2 %. Des risques importants, tant à la baisse qu'à la hausse, continuent de peser sur l'inflation au Canada, et la Banque les suivra de près.

Note d'information

La prochaine date d'établissement du taux cible du financement à un jour par la Banque du Canada est le 15 juillet 2008. Le 17 juillet, la Banque publiera la Mise à jour du Rapport sur la politique monétaire, qui présentera une projection actualisée pour l'économie et l'inflation, ainsi qu'une analyse des risques.