L'analyse des caractéristiques et de la structure d'un réseau d'institutions financières peut jeter un éclairage intéressant sur les relations et interdépendances complexes qui existent au sein d'un système de paiement, de compensation et de règlement (SPCR), et permettre de comprendre intuitivement l'efficience, la stabilité et la résilience d'un tel système. Les auteurs passent en revue la littérature se rapportant aux réseaux de SPCR et décrivent la structure en réseau des opérations de paiement journalières et intrajournalières du Système de transfert de paiements de grande valeur (STPGV), qui fait partie intégrante du système financier canadien. Le tableau qui se dégage de leur étude confirme que, d'après le réseau des relations, le STPGV est fortement centralisé autour de quelques participants clés, à l'exemple d'autres SPCR. Cette configuration pourrait accentuer l'importance systémique des participants clés et la vulnérabilité du système à la contagion financière. L'importance relative des banques individuelles a varié légèrement entre 2004 et 2008, mais le profil des relations dans l'ensemble du réseau est demeuré stable, même pendant la crise du crédit.