Financial Factors and Labour Market Fluctuations

Disponible en format(s) : PDF

Quels effets les imperfections des marchés financiers ont-elles sur le chômage et l’offre d’emplois? Cette question est absente des études qui s’appuient sur les modèles d’équilibre général dynamiques et stochastiques (EGDS) courants, puisque ceux-ci formalisent rarement le phénomène du chômage. L’auteure incorpore des frictions financières et un marché du travail soumis à des frictions dans un modèle monétaire EGDS type, qu’elle estime sur des données américaines s’étalant du 1er trimestre de 1964 au 3e trimestre de 2010. Les frictions financières estimées sont plus intenses lorsque des données et des chocs de nature financière sont ajoutés. Le modèle restitue assez bien la volatilité globale observée dans les données. Plus précisément, la forte volatilité du chômage et de l’offre d’emplois est reproduite, de même que la relative rigidité des salaires réels. L’auteure constate en outre que le mécanisme d’accélérateur financier joue un rôle important car il amplifie l’incidence des chocs financiers sur le chômage et l’offre d’emplois. Dans l’ensemble, ces chocs expliquent environ 37 % des fluctuations du chômage et de l’offre d’emplois.