Je suis enchanté d’être ici au Centre de la découverte MaRS, où la science et l’innovation se rencontrent.

Je suis ici pour annoncer l’émission du nouveau billet de 100 $, qui sera disponible à partir d’aujourd’hui dans les banques partout au pays.

Nous sommes très fiers de nos billets de banque novateurs en polymère. Ils sont plus sûrs, plus économiques et meilleurs pour l’environnement que tous ceux que nous avons émis par le passé. En outre, ces billets constituent de puissants symboles de notre riche héritage.

Ce billet de 100 $ a pour thème l’apport du Canada à l’innovation médicale, notamment la découverte du rôle de l’insuline dans le traitement du diabète. Nous sommes honorés de lancer ce billet à l’endroit même où Banting et Best ont mené leur recherche de pointe il y a près d’un siècle.

On oublie souvent qu’autrefois un diagnostic de diabète signifiait automatiquement la mort. La découverte de l’insuline a changé la donne.

C’est à ce bureau, celui de sir Frederick Banting, que se sont rencontrées la science et l’innovation et que la vie de centaines de millions de personnes a changé.

La tenue du lancement du billet aujourd’hui n’est pas une coïncidence. Le 14 novembre est la Journée mondiale du diabète et marque le 120e anniversaire de naissance de sir Frederick Banting.

Ce billet de 100 $ se veut un hommage à des chercheurs canadiens qui se sont distingués dans bien des domaines. Permettez-moi de mentionner le travail transformationnel de John Hopps, qui a inventé le régulateur cardiaque en 1950. Il a mis au point cet appareil permettant de sauver des vies au Banting Institute de l’Université de Toronto, situé de l’autre côté de la rue.

Cet esprit d’innovation a toujours cours aujourd’hui; ainsi le billet met-il également en valeur les scientifiques qui continuent de créer un monde meilleur en améliorant la vie de nombreuses personnes. Ici même dans ce centre, des professionnels de la santé décodent le génome humain et s’affairent à relever certains des défis les plus redoutables de notre époque sur le plan médical, dont le cancer et la dégénérescence maculaire.

Ces billets en polymère constituent non seulement un hommage à l’innovation, mais ils sont eux-mêmes à la frontière de la technologie des billets de banque. Ils ont été élaborés par une équipe de physiciens, de chimistes, d’ingénieurs et d’autres spécialistes de la Banque du Canada et de l’industrie de la fabrication des billets de banque.

Aucune autre monnaie au monde ne leur ressemble. Ces nouveaux billets offrent une combinaison tout à fait unique d’éléments transparents, d’images holographiques et d’autres éléments de sécurité.

En plus d’être dotés de remarquables éléments de sécurité destinés à faire échec à la contrefaçon, ces billets dureront plus longtemps que ceux en papier – au moins deux fois et demie plus longtemps – et ils seront par conséquent plus économiques.

Ces billets de banque sont également verts. Leur empreinte écologique est plus faible que celle des anciens billets, faits de papier de coton. Après que ces nouveaux billets auront été retirés de la circulation, ils seront recyclés en d’autres produits ici au Canada.

Depuis que les nouveaux billets ont été dévoilés en juin dernier, le personnel de la Banque du Canada partout au pays a formé des millions de caissiers et des dizaines de milliers de policiers à la vérification des éléments de sécurité des billets de banque. Bien entendu, cette formation se poursuit. La GRC demeure un partenaire solide et engagé dans la lutte contre la contrefaçon.

Les rapports annonçant la disparition de l’argent liquide sont nettement exagérés : selon nos recherches, lorsqu’ils magasinent, les Canadiens se servent de l’argent comptant dans plus de la moitié des transactions qu’ils effectuent. Ils ont besoin d’une monnaie qui leur inspire confiance. C’est pourquoi nous mettons en circulation aujourd’hui la série la plus sûre et la plus perfectionnée à avoir jamais été émise par la Banque.

En bref, ces nouveaux billets de banque sont une innovation du XXIe siècle dont les Canadiens peuvent être fiers. Nous sommes heureux de procéder à leur lancement ici au Centre MaRS, partie prenante des exploits du passé, des succès actuels et de l’innovation médicale canadienne à venir.