Financial Frictions, Financial Shocks and Labour Market Fluctuations in Canada

Disponible en format(s) : PDF

Quels effets les imperfections des marchés financiers ont-elles sur le chômage et l’offre d’emplois au Canada? À l’aide de données canadiennes allant du deuxième trimestre de 1984 au quatrième trimestre de 2010, l’auteure estime un modèle monétaire d’équilibre général dynamique et stochastique intégrant des frictions financières et un marché du travail soumis à des frictions – tiré de Zhang (2011) – afin d’examiner le rôle des chocs financiers dans les fluctuations du marché canadien du travail. La valeur qu’elle obtient pour l’élasticité du financement extérieur, le principal paramètre qui rend compte des frictions financières, est beaucoup plus élevée que celle avancée dans la littérature. Cette forte élasticité accentue l’effet d’accélérateur financier, le modèle générant ainsi plus de volatilité sur le marché du travail. L’auteure constate que le modèle reproduit bien le comportement cyclique du chômage et de l’offre d’emplois observé dans les données. D’après ses résultats, les chocs financiers sont l’une des grandes sources des variations sur le marché canadien du travail. Au total, ils expliquent environ 30 % des fluctuations du chômage et de l’offre d’emplois dans l’économie.