When Is It Less Costly for Risky Firms to Borrow? Evidence from the Bank Risk- Taking Channel of Monetary Policy

Disponible en format(s) : PDF

L’étude des politiques de tarification des prêts suivies par les banques américaines ces vingt dernières années tend à accréditer l’hypothèse voulant que la politique monétaire influe sur la prise de risque des institutions financières. Les auteurs montrent en effet que lorsque les taux d’intérêt à court terme sont bas, les marges que les banques appliquent à leurs prêts aux emprunteurs à risque diminuent par rapport à celles imposées aux autres emprunteurs. Ce rabais d’intérêt persiste même si l’on tient compte des caractéristiques des emprunteurs, des prêts et des banques, de l’état de la conjoncture macroéconomique et des effets fixes propres aux banques ou aux entreprises. Enfin, les tests réalisés par les auteurs à partir des microdonnées que les banques fournissent sur leurs critères de prêt dans le cours de l’enquête auprès des responsables du crédit indiquent que les rabais d’intérêt consentis aux emprunteurs à risque en contexte de bas taux d’intérêt sont déterminés par l’appétit des banques pour le risque.