Bonjour et bienvenue. C’est un grand plaisir d’être ici pour annoncer l’émission du nouveau billet de 50 $ qui met en vedette un symbole de l’innovation et de l’excellence scientifique canadienne : le brise-glace et navire de recherche Amundsen.

De plus, nous fêtons les 50 ans de la Garde côtière. Nous nous trouvons dans un endroit idéal, à Québec, une ville dont le patrimoine maritime est si riche.

Les brise-glaces sont un élément important de la flotte de la Garde côtière. Et il est entièrement juste de les mettre en valeur sur notre monnaie. Ces nouveaux billets de 50 $ en polymère, les deuxièmes de notre série Frontières, seront disponibles dans les banques partout au pays dans les prochaines semaines.

Cette série de billets a été nommée Frontières pour deux raisons. Premièrement, chaque billet porte des éléments graphiques qui représentent des exploits et des réussites du Canada, notamment dans le domaine des sciences, de la technologie et de l’exploration. L’illustration sur ce billet représente les « frontières » à franchir pour une meilleure connaissance et compréhension de l’Arctique.

Les billets eux-mêmes ont franchi une « frontière » technologique. Aucune autre monnaie au monde ne leur ressemble. Ces nouveaux billets offrent une combinaison tout à fait unique d’éléments transparents, d’images holographiques et d’autres éléments de sécurité. Ils sont le résultat de la technologie innovatrice et de l’ingéniosité canadienne, de la recherche à la Banque du Canada et d’une excellente collaboration de physiciens, de chimistes, d’ingénieurs et d’autres spécialistes de l’industrie de la fabrication des billets de banque.

Grâce à une sécurité nettement accrue et aux efforts soutenus de la part de la Banque et des corps policiers, surtout la Sûreté du Québec et la GRC, ainsi qu’au soutien des institutions financières et des détaillants, les taux de contrefaçon ont diminué de 90 % depuis 2004. L’émission de cette nouvelle série de billets de banque nous permet de continuer à déjouer les faussaires. En plus d’être dotés de remarquables éléments de sécurité destinés à faire échec à la contrefaçon, ces billets dureront plus longtemps que ceux en papier – au moins deux fois et demie plus longtemps – et ils seront par conséquent plus économiques et auront une empreinte écologique plus faible. À la fin de leur vie utile, ces nouveaux billets seront recyclés en d’autres produits, ici au Canada.

Plus sûrs, plus verts et moins chers : ces nouveaux billets de banque sont une véritable merveille du XXIe siècle dont tous les Canadiens et les Canadiennes peuvent être fiers et se servir en toute confiance.

Ce dernier point est très important. Selon les recherches menées par la Banque du Canada, les Canadiens paient leurs achats au comptant plus d’une fois sur deux. Ils ont besoin d’une monnaie qui leur inspire confiance. Les billets de cette série sont les plus sûrs et les plus perfectionnés de l’histoire de la Banque du Canada.

Passons maintenant aux éléments graphiques de ces billets. La Banque a consulté des citoyens tout au long du processus d’élaboration des nouveaux billets. Ce sont les Canadiens et les Canadiennes qui nous ont dit qu’ils aimaient le nouveau matériau, le polymère. Ce sont également eux qui nous ont fourni les idées pour les thèmes.

Sur le billet de 50 $, vous allez voir une illustration de l’Amundsen, un brise-glace qui garde nos océans ouverts à la navigation. L’Amundsen sert aussi de navire de sauvetage dans le Grand Nord. De plus, il est un centre de recherche où collaborent des scientifiques de partout dans le monde.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je pense que Roald Amundsen, le grand explorateur norvégien des deux pôles, serait très fier de l’esprit d’aventure, d’excellence scientifique et de collaboration qui sont si évidents sur le navire qui porte son nom.

Merci à tous et à toutes de votre participation aujourd’hui.