La Banque du Canada a annoncé aujourd’hui que Thomas Lemieux, professeur à la Vancouver School of Economics de l’Université de la Colombie?Britannique, est le lauréat de la Bourse de recherche de la Banque pour 2014.

M. Lemieux est un économiste du travail influent et reconnu à l’échelle internationale. Il axe ses recherches actuelles sur l’analyse d’importantes questions liées au chômage et à l’évolution des inégalités de revenus, en se fondant sur les variations interrégionales au sein des pays.

« La Banque du Canada est ravie de remettre la Bourse de recherche de cette année à M. Lemieux, un chercheur extrêmement créatif et un chef de file mondial dans l’étude des marchés du travail et des inégalités de revenus », a affirmé Stephen S. Poloz, gouverneur de la Banque du Canada. « Le nom de Thomas Lemieux est déjà largement cité dans les manuels d’économie du travail, et son programme de recherche continuera de porter sur des sujets d’actualité de grande importance dans les domaines de l’économie et des politiques publiques. »

Le Programme de bourses de recherche de la Banque du Canada vise à encourager la recherche de pointe et le développement d’expertise canadienne dans les domaines qui sont au cœur du mandat de l’institution, soit la macroéconomie, l’économie monétaire, la finance internationale ainsi que l’économie des marchés financiers et des institutions financières, y compris les questions liées à la stabilité financière.

Chaque bourse de recherche est accordée pour une période allant jusqu’à cinq ans, sous réserve d’un examen et d’une confirmation annuels du Conseil de direction de la Banque. Les lauréats peuvent poser de nouveau leur candidature afin de faire renouveler leur bourse pour une seconde période.

La Banque du Canada a également annoncé aujourd’hui que Mme Amy Hongfei Sun, professeure à l’Université Queen’s, est la lauréate de la Bourse du gouverneur de cette année.

Mme Sun s’intéresse principalement à la macroéconomie, à l’économie monétaire et financière, et à la théorie des contrats. Ses recherches actuelles visent à développer d’avantage et à appliquer de riches modèles théoriques qui procurent des fondements microéconomiques rigoureux en ce qui concerne la notion de liquidité endogène et qui permettent d’analyser les liens entre l’activité réelle et les variables nominales de manière cohérente sur le plan interne. Elle compte s’en servir pour étudier des problèmes concrets associés à la politique monétaire, à la distribution des actifs et aux inégalités de richesse.

« La Banque est fière d’appuyer les travaux de Mme Sun, dont la capacité d’effectuer des recherches exemplaires dans les domaines de la macroéconomie et de la microéconomie serait un atout pour n’importe quelle banque centrale », a déclaré le gouverneur Poloz. « Les enjeux qu’elle compte étudier vont de pair avec les questions sur lesquelles repose le mandat de la Banque et font partie de nos priorités. »

La Bourse du gouverneur vise à reconnaître des universitaires de haut niveau qui ont commencé leur carrière il y a relativement peu de temps, qui sont employés par une université canadienne et qui travaillent dans les domaines qui sont au cœur du mandat de la Banque du Canada. Elle est attribuée pour une période non renouvelable allant jusqu’à deux ans, sous réserve d’un examen et d’une confirmation du Conseil de direction de la Banque au dernier trimestre de la première année.

La date limite de mise en candidature pour la Bourse de recherche et la Bourse du gouverneur de 2015 est le 14 novembre 2014. Pour de plus amples renseignements au sujet du Programme de bourses de recherche de la Banque, consultez le site Web de l’institution ou composez le 613 782-8888.