Immigrants and Mortgage Delinquency in the United States

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs étudient les liens éventuels entre le statut d’immigrant et la probabilité de défaillance sur les prêts hypothécaires aux États-Unis. Après avoir tenu compte d’un certain nombre de paramètres observables, ils constatent que les nouveaux immigrés sont susceptibles d’avoir un taux de défaillance sur leurs prêts hypothécaires plus élevé que les personnes ayant toujours vécu aux États-Unis, alors qu’ils n’ont observé aucune différence chez les immigrants qui y habitent depuis plus de 20 ans. De plus, rien n’indique que les enfants d’immigrants de seconde génération aient un taux de défaillance supérieur à celui de descendants de troisième génération ou d’une génération subséquente. Ces résultats ne sont pas sensibles à des biais de sélection ni à des erreurs de spécification fonctionnelles possibles.