Housing Price Network Effects from Public Transit Investment: Evidence from Vancouver

Disponible en format(s) : PDF

Dans cette étude, nous analysons l’incidence qu’a eue sur les prix des logements l’extension de SkyTrain (le réseau de transport en commun rapide de Vancouver), qui a eu lieu entre 2001 et 2011. À cet effet, nous enrichissons le modèle standard d’analyse de la répartition résidentielle de façon à intégrer le temps de trajet dans la fonction d’utilité des ménages. Nous estimons ensuite les préférences des ménages dans le modèle de répartition à l’aide de microdonnées confidentielles et de données de systèmes d’information géographique sur le réseau SkyTrain. À partir de ces estimations et de données observées remontant à 2001, nous simulons enfin les effets d’équilibre produits par l’extension du réseau SkyTrain. Notre analyse contrefactuelle indique que l’extension de SkyTrain a engendré un renchérissement des logements non seulement dans les quartiers touchés par ce prolongement, mais également dans ceux desservis par des lignes préexistantes du réseau. Nous montrons que les effets de réseau générés sur les prix des logements dépendent des habitudes de déplacement des ménages et nous abordons les implications de nos résultats pour des politiques fiscales ciblées qui viseraient à tirer profit de l’appréciation du prix des logements découlant d’investissements dans les transports en commun.