Le ratio de la dette des sociétés non financières au PIB a augmenté rapidement ces dernières années et se situe à un sommet historique. Commencée en 2011, la hausse s’est accélérée à mesure que le choc des prix du pétrole faisait ressentir ses effets sur l’économie canadienne. C’est pourquoi nous utilisons des données sectorielles et des données sur les entreprises pour calculer des indicateurs de la vulnérabilité des sociétés non financières. Nous constatons que l’évolution des secteurs pétrolier et minier a eu des effets sensibles sur les indicateurs macroéconomiques de vulnérabilité, notamment ceux de la dette des sociétés non financières.