La Banque du Canada a annoncé aujourd’hui qu’elle maintient le taux cible du financement à un jour à 1¾ %. Le taux officiel d’escompte demeure donc à 2 %, et le taux de rémunération des dépôts, à 1½ %.

La projection d’octobre de la Banque concernant la croissance économique mondiale semble intacte. On observe des signes naissants d’une stabilisation de l’économie mondiale, et la Banque s’attend encore à ce que la croissance se raffermisse légèrement au cours des deux prochaines années. Les marchés financiers ont été soutenus par les mesures prises par les banques centrales et la diminution des craintes d’une récession, tout en étant fortement influencés par les nouvelles sur le plan des échanges commerciaux. En effet, les conflits commerciaux continus et l’incertitude qui en découle pèsent toujours sur l’activité économique mondiale et demeurent la principale source de risque entourant les perspectives. Dans ce contexte, les prix des produits de base et le dollar canadien sont restés relativement stables.

La croissance a ralenti au Canada au troisième trimestre de 2019 pour s’établir à 1,3 %, comme prévu. Les dépenses de consommation ont augmenté modérément, soutenues par la croissance plus forte des salaires. Les investissements dans le logement ont aussi été une source de vigueur, étant soutenus par la croissance démographique et les bas taux hypothécaires. La Banque continue de suivre l’évolution des vulnérabilités financières liées au secteur des ménages. Comme prévu, les exportations se sont contractées, sous l’influence des produits de base non énergétiques. Cependant, les dépenses d’investissement ont affiché une forte croissance inattendue, notamment dans le matériel de transport et les projets d’ingénierie. La Banque évaluera la mesure dans laquelle cela laisse entrevoir un dynamisme renouvelé des investissements.

L’inflation mesurée par l’IPC au Canada demeure à la cible et les mesures de l’inflation fondamentale se situent autour de 2 %, ce qui cadre avec une économie tournant à un niveau proche de sa capacité. L’inflation augmentera temporairement dans les mois à venir en raison des mouvements d’une année à l’autre des prix de l’essence. La Banque continue de s’attendre à ce que l’inflation reste proche de la cible de 2 % au cours des deux prochaines années.

Compte tenu de l’évolution observée depuis octobre, le Conseil de direction juge qu’il est approprié de maintenir le taux cible du financement à un jour à son niveau actuel. Les futures décisions de la Banque concernant les taux d’intérêt seront guidées par son évaluation continue de l’incidence négative des conflits commerciaux par rapport aux sources de résilience dans l’économie canadienne, notamment les dépenses de consommation et l’activité dans le secteur du logement. La Banque tiendra également compte de l’évolution de la politique budgétaire dans ses nouvelles prévisions qui paraîtront en janvier.

Note d’information

La prochaine date d’établissement du taux cible du financement à un jour est le 22 janvier 2020. Le RPM que la Banque publiera au même moment contiendra la nouvelle projection pour l’économie et l’inflation ainsi qu’une analyse des risques connexes.