La Banque du Canada, la Banque d’Angleterre, la Banque du Japon, la Banque centrale européenne, la Banque de Suède et la Banque nationale suisse, de concert avec la Banque des Règlements Internationaux (BRI), ont créé un groupe afin de pouvoir mettre en commun leur expérience alors qu’elles évaluent les arguments en faveur de l’émission d’une monnaie numérique de banque centrale (MNBC) dans leurs territoires respectifs.

Le groupe se penchera sur des cas d’utilisation de MNBC, les choix conceptuels économiques, fonctionnels et techniques, y compris l’interopérabilité transfrontalière, et l’échange de connaissances sur les technologies émergentes. Il assurera une coordination étroite avec les institutions et instances pertinentes, notamment le Conseil de stabilité financière et le Comité sur les paiements et les infrastructures de marché (CPIM).

Le groupe sera coprésidé par Benoît Cœuré, responsable du portail sur l’innovation (« Innovation Hub ») de la BRI, et Jon Cunliffe, sous-gouverneur de la Banque d’Angleterre et président du CPIM. Y siégeront également de hauts représentants des institutions participantes.