COVID-19 and Implications for Automation

Disponible en format(s) : PDF

La pandémie de COVID-19 a causé d’importantes pertes économiques et des taux de chômage records. Certains secteurs se redresseront rapidement, mais pour d’autres, cette pandémie aura des effets durables. La COVID-19 et les risques de nouvelles pandémies pourraient en particulier accélérer le processus d’automatisation, les employeurs cherchant à remplacer les travailleurs par des robots et des ordinateurs à l’abri des maladies. Il est donc important d’identifier les professions qui sont menacées par les efforts accrus d’automatisation des tâches déployés en réponse aux pandémies.

Nous évaluons deux facteurs : le potentiel d’automatisation d’une profession et le risque de transmission de la COVID-19 dans cette profession. Nous identifions ensuite les marchés locaux du travail qui pourraient être les plus touchés aux États-Unis par une intensification des efforts d’automatisation en raison du recoupement de ces facteurs. Nous examinons également les groupes démographiques aux États-Unis et dans le monde dont les emplois pourraient être menacés par l’automatisation du fait du risque de transmission.

Nous observons que les femmes sont environ deux fois plus susceptibles que les hommes d’exercer des professions exposées à un risque élevé de transmission de la COVID-19 et d’automatisation. Aux États-Unis, les emplois moyennement ou faiblement rémunérés occupés par des femmes ayant un niveau d’éducation moyen ou faible sont les plus menacés. Les données mensuelles sur l’emploi dans ce pays montrent que les femmes dont la profession a un risque élevé ont connu une baisse plus marquée de l’emploi au début de la pandémie et une reprise plus faible par la suite. À partir de données comparables de 25 autres pays, nous constatons que les professions exercées par les femmes sont également les plus menacées à l’échelle internationale.