Measuring and Evaluating Strategic Communications at the Bank of Canada

Disponible en format(s) : PDF

Il peut être réellement difficile pour une banque centrale de mesurer l’incidence de ses communications, et ce, pour plusieurs raisons :  

  • Le grand public est un vaste auditoire ayant divers niveaux de connaissance, d’intérêt et d’engagement à l’égard de l’économie et des activités de banque centrale.
  • Pour atteindre certains objectifs de communication, comme établir un lien de confiance, il faut investir beaucoup de temps.
  • Les activités de communication donnent souvent des résultats intangibles et difficiles à mesurer.
  • Dans bien des cas, les résultats sont influencés par de grands facteurs sociaux sur lesquels la banque centrale n’a aucun contrôle.

Le département des Communications de la Banque du Canada a élaboré un cadre pour quantifier et qualifier les activités de communication de la Banque et leurs résultats. En recourant à la mesure et à l’évaluation de données, le département peut estimer l’incidence des communications de la Banque et la contribution du département à l’atteinte de l’ensemble des objectifs de l’institution. La mesure et l’évaluation de données ont largement contribué aux travaux du département des Communications, guidant les décisions stratégiques et tactiques. Elles apportent une nouvelle perspective et enrichissent les communications stratégiques en intégrant, d’une certaine façon, la science à un art bien établi. Le cadre de la Banque fournit une forte base sur laquelle pourront être édifiées solidement les méthodes de mesure et d’évaluation.