La Banque du Canada lance le processus de recrutement d’un nouveau sous-gouverneur ou d’une nouvelle sous-gouverneure (poste non dirigeant)

Suivant l’annonce du départ à la retraite du sous-gouverneur Timothy Lane le 16 septembre prochain, le Conseil d’administration de la Banque a lancé un processus de recrutement visant à pourvoir le poste qui sera ainsi laissé vacant au Conseil de direction. Il a mis en place un comité de sélection pour effectuer la recherche et la sélection de candidats avec l’aide de Boyden, cabinet mondial de recrutement de cadres supérieurs. Des appels de candidatures ont été publiés en ligne.

Les besoins et occasions rattachés à ce poste vacant ont fait l’objet d’une évaluation attentive, sous la direction et la supervision du gouverneur et en consultation avec les membres de la Haute Direction et du Conseil d’administration.

Cette évaluation a porté sur le partage actuel des responsabilités de gestion entre les membres du Conseil de direction, ainsi que sur la nécessité de continuellement encourager et assurer la diversité des points de vue, des idées et des expériences qui entrent dans l’élaboration des politiques.

À la lumière de ces deux aspects, la Banque a décidé de changer la nature du rôle que tiendra son quatrième sous-gouverneur. Elle recrutera donc à l’externe un sous-gouverneur non dirigeant, dont la contribution sera axée sur les mandats institutionnels relatifs à la politique monétaire et à la stabilité financière.

Ce poste sera à temps partiel, équivalant à environ 50 à 70 % d’un poste à temps plein. Il est affiché comme emploi contractuel de deux ans, avec possibilité de prolongation d’un an. La Banque s’intéressera aux candidats exceptionnels issus d’un vaste éventail de domaines et d’horizons.

« Dans le contexte où les économies et les systèmes financiers sont de plus en plus complexes et interconnectés au Canada et dans le monde, il est vital de toujours s’adapter et évoluer comme organisation, a expliqué le gouverneur Tiff Macklem. Ce changement est l’occasion à la fois d’intégrer des points de vue nouveaux et diversifiés dans notre cadre décisionnel basé sur le consensus et de veiller à ce que les responsabilités de gestion de nos hauts responsables soient partagées de façon équilibrée, claire et efficace. »

« Le Conseil appuie pleinement cette modification de la structure de gestion de la Banque, de même que les objectifs de recrutement pour ce rôle très important, a indiqué Claire Kennedy, administratrice indépendante principale du Conseil d’administration. Nous nous réjouissons à la perspective de recruter un candidat exemplaire pour ce poste et de bonifier l’équipe de décideurs déjà solide de la Banque. »

Type(s) de contenu : Médias, Communiqués