A Further Analysis of Exchange Rate Targeting in Canada

Disponible en format(s) : PDF

Dans une étude publiée en 1988, Mercenier et Sekkat ont conclu que la Banque du Canada avait des objectifs en matière de taux de change qu'elle cherchait à atteindre en influant sur la masse monétaire. Les auteurs de la présente étude réexaminent les résultats obtenus par Mercenier et Sekkat en mettant à contribution une méthode d'estimation différente et en faisant d'autres types d'hypothèses au sujet du processus de dynamisation des variables exogènes. Ils retiennent aussi une période d'estimation plus longue de manière à tenir compte d'observations plus récentes. Les résultats empiriques confirment dans une très faible mesure la thèse de Mercenier et Sekkat, mais ils indiquent, de manière générale, que la Banque du Canada ne s'est pas servie de la masse monétaire dans la poursuite d'un taux de change cible du dollar canadien par rapport au dollar américain.

Aussi publié sous le titre :

Journal of Applied Econometrics (0883-7252)
Janvier-février 1996, vol. 11, no 1, p. 93-104