The Dynamic Behaviour of Canadian Imports and the Linear-Quadratic Model: Evidence Based on the Euler Equation

Disponible en format(s) : PDF

Dans le présent article, les auteurs cherchent à établir si le modèle simple de forme quadratique linéaire peut, sous l'hypothèse de rationalité des attentes, expliquer le comportement dynamique de l'ensemble des importations canadiennes. Contrairement aux auteurs d'études antérieures, axées sur la méthode quadratique linéaire, ils estiment les paramètres structurels à l'aide de l'équation d'Euler en utilisant une méthode du maximum de vraisemblance à information limitée qui n'exige pas que les variables de contrôle du modèle soient explicitement résolues en fonction des variables d'impulsion exogènes. Dans la première des deux étapes de leur méthode, les auteurs trouvent des élasticités à long terme stables sur le plan statistique oscillant autour de 1,5 pour l'activité intérieure et autour de -0,5 pour les prix relatifs sur l'ensemble de la période considérée. Dans la deuxième étape, ils estiment l'équation d'Euler en se fondant sur les estimations des paramètres obtenues à la première étape. Ces estimations empiriques laissent supposer que les coûts d'ajustement sont de 9 à 13 fois environ plus importants que les coûts de déséquilibre. Somme toute, ils trouvent des résultats étonnamment encourageants validant l'hypothèse que le modèle de forme quadratique linéaire peut servir à formaliser le comportement dynamique de l'ensemble des importations canadiennes.