L'étude examine les implications de certains types d'incertitude pour la conduite de la politique monétaire. Dans un premier temps, l'auteur décrit la règle optimale de politique dans le cadre d'un modèle simple du mécanisme de transmission analogue au modèle élaboré par Ball et Svensson. Puis il étudie de quelles façons il faut modifier cette règle lorsqu'on est incertain des paramètres, de la longueur des décalages ou de la nature des chocs. L'étude traite également du cas des petites économies ouvertes comme celle du Canada et s'attarde tout particulièrement à l'incertitude entourant le poids relatif des composantes d'un indice des conditions monétaires.