Non-Parametric and Neural Network Models of Inflation Changes

Disponible en format(s) : PDF

Les travaux antérieurs ont montré que les écarts de taux de rendement fournissent une information utile sur l'évolution future de l'inflation. Ces travaux étaient toutefois fondés pour la plupart sur des modèles linéaires et faisaient fi de la non-linéarité possible de la relation entre les taux d'intérêt et l'inflation. Dans cette nouvelle étude, l'auteur a recours à deux modèles non linéaires différents. Il constate que la relation entre les écarts de taux de rendement et les variations de l'inflation dans le cas des horizons de prévision pertinents pour la conduite de la politique monétaire aux États-Unis est au plus fort lorsque les écarts entre taux longs et taux courts sont négatifs et qu'elle est presque nulle lorsqu'ils sont positifs. Ces résultats sont conformes à ceux obtenus par d'autres auteurs qui ont souligné les effets asymétriques de la politique monétaire sur l'économie réelle.