Probing Potential Output: Monetary Policy, Credibility, and Optimal Learning under Uncertainty

Disponible en format(s) : PDF

L'incertitude qui entoure le niveau de la production potentielle entrave l'efficacité de la politique monétaire car elle rend plus difficile la détermination du degré de resserrement nécessaire à la réalisation de la cible d'inflation visée. Face à l'incertitude, les autorités monétaires peuvent choisir de procéder par « tâtonnement », c'est-à-dire en tirant parti de leurs interventions pour se renseigner sur le niveau de la production potentielle.

Depuis quelques années, les autorités monétaires ont déployé beaucoup d'efforts en vue d'établir la crédibilité de leurs objectifs. Elles ont ainsi pu arrimer plus fermement à la cible visée les attentes en matière d'inflation. L'auteur fait appel à un modèle simple, étalonné en fonction des données canadiennes, pour examiner la relation entre la crédibilité et le degré optimal de tâtonnement.

Il constate que, pour des valeurs plausibles des paramètres, le degré optimal de tâtonnement est minime et varie peu selon la crédibilité. Ce n'est que lorsque cette dernière est faible ou que l'incertitude ou la volatilité atteint des niveaux tout à fait irréalistes que la politique optimale avec tâtonnement diffère sensiblement d'une politique qui ne repose pas sur l'apprentissage. Même alors, le degré optimal de tâtonnement s'amenuise à mesure que la crédibilité augmente.

Aussi publié sous le titre :

Journal of Macroeconomics (0164-0704)
Septembre 2003, vol. 25, no 3, p. 311-330