La Banque du Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle maintient le taux officiel d'escompte à 6 %. La fourchette opérationnelle pour le taux du financement à un jour reste la même, et la cible que vise la Banque pour ce taux demeure à 5 3/4 %.

Au moment de prendre cette décision, la Banque a tenu compte d'un certain nombre de facteurs susceptibles d'agir sur la tendance future de l'inflation.

Les données dont nous disposons continuent d'indiquer que le rythme d'expansion de la production dépasse le taux de la croissance potentielle à long terme de l'économie canadienne. Même si la demande extérieure de produits canadiens s'est modérée sous l'effet du ralentissement récent de l'activité économique aux États-Unis, la progression de la demande intérieure demeure robuste.

Les tout derniers chiffres concernant la hausse des prix à la consommation sont généralement conformes aux pronostics de la Banque. En octobre, l'inflation mesurée par l'indice de référence a légèrement augmenté pour se situer à 1,5 %, demeurant ainsi dans la moitié inférieure de la fourchette de maîtrise de l'inflation de 1 à 3 % que vise la Banque. Le taux d'accroissement de l'indice des prix à la consommation global est resté près de la limite supérieure de la fourchette cible, ce qui s'explique par le renchérissement marqué des prix de l'énergie au cours de la dernière année.

Les conditions monétaires ont été favorables à la croissance de la demande globale au pays, et l'on s'attend à ce que les pressions qui s'exercent sur l'appareil de production s'intensifient. Parallèlement, comme le soulignait le Rapport sur la politique monétaire de novembre, la capacité de l'économie de croître sans engendrer de montée des pressions inflationnistes pourrait être plus grande qu'on ne l'avait cru. En conséquence, la Banque continuera d'évaluer avec soin le rapport d'équilibre entre la demande et l'offre au sein de l'économie ainsi que les risques qui pèsent sur la tendance future de l'inflation.

En outre, la Banque demeurera à l'affût du moindre signe indiquant que la hausse des cours de l'énergie se répercute sur les autres prix et les attentes d'inflation, ainsi que des effets inflationnistes que pourrait entraîner le cours moins élevé du dollar canadien.

Selon la Banque, les facteurs à l'oeuvre dans l'économie laissent présager que l'inflation mesurée par l'indice de référence augmentera pour atteindre le milieu de la fourchette cible pendant l'année qui vient.

Note d'information :
La prochaine date fixée pour les annonces relatives au taux officiel d'escompte est le 23 janvier 2001.
La Mise à jour du Rapport sur la politique monétaire sera publiée le 6 février 2001.