On the Nature and the Stability of the Canadian Phillips Curve

Disponible en format(s) : PDF

L'auteure cherche à déterminer sur le plan empirique pourquoi l'inflation au Canada a été systématiquement plus stable, durant les années 1990, que ne le laissait prévoir la courbe de Phillips à coefficients fixes. Selon les résultats obtenus à l'aide d'un modèle à coefficients variables dont tous les paramètres s'ajustent simultanément, l'un des facteurs déterminants aurait été le comportement des attentes. Une baisse de la valeur du coefficient de la différence première de l'écart de production semble également avoir influé sur le profil d'évolution de l'inflation. L'auteure constate enfin que les chocs de prix relatifs ne se sont répercutés que faiblement sur les prix intérieurs depuis 1983.