Lors d'une allocution prononcée aujourd'hui devant la Chambre de commerce de Vancouver, le gouverneur David Dodge a affirmé que la Banque du Canada contribue au bien-être économique des Canadiens en maintenant la confiance dans la valeur future de la monnaie et en améliorant la sécurité et la solidité du système financier au pays.

M. Dodge a expliqué que l'objectif ultime d'une politique monétaire axée sur un taux d'inflation bas, stable et prévisible est de concourir à la bonne tenue de l'économie en créant des conditions propices à la hausse soutenue de la production, de l'emploi et des revenus et en travaillant à rendre l'environnement macroéconomique plus stable. De plus, lorsque l'incertitude économique s'accentue, comme maintenant, « la Banque, en visant une cible pour le taux d'inflation, favorise la progression de la production et de l'emploi ».

Le gouverneur a ajouté que, bien que la stabilité monétaire soit indispensable pour que l'économie puisse afficher de bons résultats, « une économie de marché comme la nôtre ne peut fonctionner adéquatement sans l'appui d'un système financier robuste ». C'est pourquoi la Banque continuera de travailler en étroite collaboration avec ses partenaires canadiens et étrangers afin de renforcer la stabilité financière, ici et ailleurs dans le monde, et de veiller à ce que le système financier canadien demeure solide et efficient.

Faisant le point sur la conjoncture actuelle, M. Dodge a déclaré que la Banque continue de prévoir que le rythme de l'expansion au Canada, après avoir ralenti au premier semestre de cette année, s'accélérera au second semestre et en 2002. Parmi les facteurs qui devraient contribuer à ce regain de l'activité, le gouverneur a mentionné l'assouplissement des conditions monétaires au pays, les récentes baisses d'impôts, la poursuite des investissements des entreprises dans les nouvelles technologies et, notamment, la reprise de la croissance aux États-Unis.

Tout en reconnaissant que « ce scénario s'accompagne d'incertitudes découlant surtout de facteurs externes, en particulier de la conjoncture aux États-Unis », le gouverneur Dodge a précisé que « nous avons de bonnes raisons d'être optimistes face aux perspectives à moyen terme de l'économie canadienne ». Les fondements robustes de l'économie canadienne nous fournissent « des bases solides pour traverser la période actuelle d'ajustement économique, ainsi qu'un tremplin vers une croissance future ».