On Inflation and the Persistence of Shocks to Output

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs cherchent à établir empiriquement si l'incidence des chocs de production varie selon le niveau de l'inflation. Ils prolongent l'analyse d'Elwood (1998) en intégrant au modèle un seuil d'inflation susceptible d'influer sur les propriétés stochastiques de la production. La valeur de ce seuil étant inconnue, elle est estimée dans le cadre du modèle. D'après les résultats obtenus, les chocs de production ont effectivement des effets asymétriques, qui dépendent du niveau de l'inflation : les chocs négatifs sont plus dommageables lorsque l'inflation est élevée, et les chocs positifs sont plus persistants quand l'inflation est faible.