Nominal Rigidities and Monetary Policy in Canada Since 1981

Disponible en format(s) : PDF

Dans la présente étude, l'auteur élabore et estime un modèle d'équilibre général dynamique et stochastique avec rigidités nominales des prix et des salaires nominaux pour analyser la politique monétaire au Canada. Une règle monétaire permet à la Banque du Canada d'influencer systématiquement le taux d'intérêt nominal de court terme et la croissance monétaire en réponse aux écarts qu'enregistrent l'inflation et la production par rapport à leur tendance. L'auteur estime les paramètres structurels du modèle avec des données canadiennes, en utilisant la méthode du maximum de vraisemblance et le filtre de Kalman. Les résultats d'estimation montrent que ces deux types de rigidité nominale constituent les frictions nominales majeures permettant la reproduction des effets réels de chocs nominaux. De plus, les résultats de simulations montrent que la Banque augmente le taux d'intérêt nominal de court terme en réponse aux perturbations exogènes et positives de la demande globale et procède à des réductions modestes mais persistantes pour faire face aux chocs technologiques positifs.

Aussi publié sous le titre :

Nominal rigidities and monetary policy in Canada
Journal of Macroeconomics (0164-0704)
Juin 2006, vol. 28, no 2, p. 303-325