La Banque du Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle maintient le taux cible du financement à un jour à 2 3/4 %. La fourchette opérationnelle pour ce taux est inchangée, et le taux officiel d'escompte demeure à 3 %.

Depuis la dernière date d'annonce de la Banque, le 3 décembre, la hausse de l'inflation mesurée tant par l'indice de référence que par l'IPC global a été quelque peu supérieure aux projections. Ceci est attribuable non seulement au relèvement plus important que prévu des primes d'assurance, mais aussi à une certaine généralisation des pressions sur les prix. En se fondant sur l'analyse des données relatives à l'inflation et d'autres mesures des pressions s'exerçant sur l'appareil de production, la Banque est d'avis que l'économie tournerait actuellement plus près des limites de sa capacité qu'elle ne l'avait d'abord cru.

Sous l'effet des incertitudes régnant sur la scène financière et géopolitique et de la faiblesse de l'économie mondiale, le taux de croissance de l'activité économique au Canada s'est ralenti au second semestre de 2002, comme on s'y attendait, pour s'établir à un niveau proche de celui de la production potentielle. Tandis que la situation sur les marchés financiers s'améliore, on observe encore d'importantes sources d'incertitude d'ordre géopolitique et économique. C'est pourquoi la Banque a décidé de laisser ses taux directeurs inchangés pour le moment. Toutefois, compte tenu de l'orientation actuellement très expansionniste de la politique monétaire, une réduction de la détente en place sera nécessaire pour favoriser le retour de l'inflation au taux cible de 2 % à moyen terme. Le point de vue de la Banque sur la situation économique et les perspectives en matière d'inflation est exposé dans la Mise à jour du Rapport sur la politique monétaire qui paraîtra le 23 janvier 2003.

Note d'information :

La prochaine date d'établissement des taux directeurs de la Banque est le 4 mars 2003.