A Small Dynamic Hybrid Model for the Euro Area

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs estiment et résolvent un petit modèle structurel applicable à la zone euro pour la période comprise entre 1983 et 2000. Partant de l'hypothèse d'attentes rationnelles, le modèle impose un ensemble de conditions d'orthogonalité qui permettent d'en estimer les paramètres à l'aide de la méthode des moments généralisés. Les auteurs en concluent essentiellement que i) les profils de réaction générés par le modèle cadrent avec les faits stylisés relatifs aux effets dynamiques de la politique monétaire; ii) la flexibilité semble s'être accentuée en Europe depuis l'entrée en vigueur du Traité de Maastricht; iii) les attentes d'inflation représentées dans le modèle peuvent expliquer l'hésitation de la Banque centrale européenne à assouplir les conditions monétaires en 2000.