Exact Tests of Equal Forecast Accuracy with an Application to the Term Structure of Interest Rates

Disponible en format(s) : PDF

L'auteur propose une classe de tests exacts de l'hypothèse nulle d'interchangeabilité des erreurs de prévision, c'est-à-dire de l'hypothèse voulant que l'exactitude inconditionnelle de deux prévisions concurrentes n'affiche aucune différence. Cette classe réunit des statistiques de test analogues à celles des tests paramétriques et non paramétriques bien connus de Diebold et Mariano (1995). Les erreurs de prévision peuvent ne pas suivre une loi normale et être corrélées de façon contemporaine. De plus, la fonction de perte peut prendre des formes générales. Le caractère non paramétrique de ces nouveaux tests, dont la statistique ne suit aucune loi prédéfinie, explique leur robustesse en présence d'hétéroscédasticité conditionnelle, de courbes de forme plus pointue et de valeurs aberrantes dans la série issue de la comparaison des fonctions de perte. Les tests s'accompagnent d'une randomisation ou d'un rééchantillonnage à la Monte-Carlo, ce qui débouche sur une procédure d'induction exacte et peu exigeante sur le plan des calculs. Les simulations confirment la fiabilité de ce nouveau test, dont la puissance se compare à celle du test paramétrique de Diebold et Mariano à niveau corrigé. Appliqué à titre illustratif à la structure des taux d'intérêt, le test montre que les erreurs de prévision peuvent s'avérer interchangeables empiriquement même lorsqu'on compare des prévisions obtenues à partir de modèles estimés.