The U.S. New Keynesian Phillips Curve: An Empirical Assessment

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs examinent les résultats de Galí et Gertler (1999) et de Galí, Gertler et Lopez-Salido (2001 et 2003) selon lesquels la dynamique de l'inflation aux États-Unis est correctement décrite par la nouvelle courbe de Phillips keynésienne. Ils considèrent différents problèmes économétriques importants que soulève l'estimation de la nouvelle courbe de Phillips keynésienne. À l'aide de l'estimateur « constamment actualisé » de la méthode des moments généralisés (GMM) proposé par Hansen, Heaton et Yaron (1996) et de l'estimateur GMM en trois étapes mis au point par Bonnal et Renault (2003), les auteurs montrent que le rôle du coût marginal réel n'est pas bien étayé sur le plan empirique. En effet, les résultats sont sensibles au choix de l'ensemble d'instruments, de la méthode de normalisation, de l'estimateur et de la période étudiée, de même qu'aux révisions des données.